L'art : De Platon à Deleuze

By Cyril Morana, Eric Oudin, André Comte-Sponville

Los angeles assortment " Petite philosophie des grandes idées " retrace, à travers los angeles présentation d'une dizaine de penseurs majeurs, le destin d'un concept-clé. Ainsi, ce livre raconte l'histoire de l'idée de l'art, de l'Antiquité à nos jours ; chaque chapitre est consacré à los angeles pensée d'un philosophe dont l'auteur dégage les lignes de strength. Illustré de citations de référence et d'exemples d'oeuvres d'art, ce advisor constitue une approche vivante et efficace de l'histoire de los angeles pensée philosophique.

Retail caliber: Vector w/TOC.

Show description

Quick preview of L'art : De Platon à Deleuze PDF

Show sample text content

L’art comme une révélation Pour Plotin, l’intelligible lui-même est manifestation. À considérer toutes les réalités comme des expressions de l’Un, Plotin, au contraire de son maître, n’hésite pas à voir dans l’art une puissance de manifestation de l. a. beauté. Il est le superior philosophe qui pense l’art en termes de révélation et qui lui accorde en conséquence une dignité philosophique sinon religieuse. forty four. Histoire naturelle, XXXV, 36. fifty three 4/ Diderot ou l’art : réaliste, vertueux et nationwide L’Art Pour commencer Diderot naît le five octobre 1713 à Langres et meurt à Paris le 30 juillet 1784.

Les qualités sensibles de los angeles beauté Les qualités qui selon Burke font los angeles beauté, loin de l. a. percentage, dessinent plutôt une esthétique de l. a. douceur. Les qualités purement sensibles de l. a. beauté sont selon lui les suivantes : « Premièrement, une petitesse relative ; deuxièmement, un point lisse ; troisièmement, de l. a. variété dans los angeles path des lignes ; quatrièmement, l’absence d’angles et l. a. fusion des différentes parties ; cinquièmement, une structure seventy one. Ibid. , III, nine. seventy six 5- Burke ou los angeles beauté au pluriel.

Velours, éclats de métaux, lumière, chevaux, soldats, vieilles femmes, paysans répandant autour d’eux l. a. fumée de leurs pipes, le vin brillant dans des verres 118. Cité par Bernard Lamblin, artwork et nature, p. one hundred fifteen. 114 7- Hegel ou l’art comme manifestation de l’esprit. transparents, gars en vestes revenues jouant aux cartes, tous ces sujets et des centaines d’autres qui, dans los angeles vie courante, nous intéressent à peine – car nous-mêmes, lorsque nous jouons aux cartes ou lorsque nous buvons et bavardons de choses et d’autres, y trouvons des intérêts tout à fait différents – défilent devant nos yeux lorsque nous regardons ces tableaux.

Seventy three L’Art « Comment los angeles tendre tige d’une rose s’accorde-t-elle avec l. a. tête volumineuse sous laquelle elle plie66 ? » Il en va de même avec les animaux : « Le cygne dont on reconnaît l. a. beauté possède un cou plus lengthy que le reste du corps, et une queue très courte. Est-ce là une belle proportion67 ? » De l’impossibilité du canon Burke estime plus absurde encore l’idée de rapporter à los angeles share los angeles beauté du corps humain. Il remarque que les partisans de cette idée n’ont jamais réussi à s’accorder sur un canon.

111 et comme los angeles « mise en correspondance réglée de deux ensembles au moins », Qu’est-ce que l’acte de création ? – conférence donnée à l. a. Fémis le 17 mai 1987. 176 12- Deleuze ou l’art comme résistance. Les idées de l’art « Percepts » et « Affects » Percepts et impacts ne sont ni des sensations ni des affections. Deleuze définit les percepts comme des « ensembles de perceptions ou de sensations qui survivent celui qui les éprouvent » et les impacts comme des « devenirs qui débordent celui qui passe par eux, qui excèdent les forces de celui qui passe par eux219 ».

Download PDF sample

Rated 4.95 of 5 – based on 33 votes